Non classé

ESPAGNE : Il tue et mange sa mère !

today17 juin 2021 8

Arrière-plan
share close

Début 2019, Albert s’était disputé avec sa mère de 69 ans dans l’appartement qu’ils partageaient à Madrid. Après l’avoir étranglée, il avait traîné son corps dans sa chambre pour le découper avec une scie et deux couteaux de cuisine “afin de le faire disparaître”.

Un Espagnol a été condamné à quinze ans et cinq mois de prison pour avoir étranglé sa mère et mangé certaines parties de son corps découpé en morceaux, a annoncé mardi le tribunal de Madrid l’ayant jugé.

 

Dans sa sentence, ce tribunal considère que cet homme – surnommé “le cannibale de Ventas”, en référence au quartier de Madrid où la police avait découvert les restes macabres – était en possession de “ses facultés mentales au moment des faits” et qu’il purgera donc sa peine en prison.

 

Jugé pour des faits s’étant déroulés entre le 21 janvier et le 21 février 2019 – la date exacte n’a pu être déterminée – Albert S.G. a été condamné à quinze ans de prison pour “homicide, avec la circonstance aggravante du lien de parenté”, détaille le tribunal, ainsi qu’à cinq mois de prison pour “profanation de cadavre”, l’homme ayant dépecé sa mère puis “mangé son cadavre pendant au moins quinze jours”.

 

“L’accusé s’est nourri occasionnellement des restes du cadavre”

Début 2019, Albert s’était disputé avec sa mère de 69 ans dans l’appartement qu’ils partageaient dans le quartier de Las Ventas, célèbre pour ses arènes. Après l’avoir étranglée, il avait traîné son corps dans sa chambre pour le découper avec une scie et deux couteaux de cuisine “afin de le faire disparaître”, a expliqué le parquet dans son acte d’accusation. “Une fois le corps découpé en morceaux, l’accusé s’est nourri occasionnellement des restes du cadavre et a stocké d’autres morceaux dans plusieurs récipients en plastique dans l’appartement et dans le réfrigérateur”, a-t-il ajouté. Il avait mis d’autres morceaux dans des sacs poubelle et les avait jetés.

 

Selon des médias locaux, un officier de police, entendu lors du procès, a raconté que lorsqu’il avait pénétré dans l’appartement, l’accusé avait affirmé avoir mangé certains morceaux crus, en avoir cuit d’autres et en avoir aussi donné à son chien.

 

L’homme, qui avait des problèmes de drogue selon la police, avait été arrêté en février 2019 alors que la police recherchait sa mère, dont la disparition avait été signalée par une amie.

 

Contrairement à ce qu’a tenté de soutenir la défense pendant le procès, le tribunal a estimé qu’il n’existait pas de “preuves” démontrant que l’accusé ne disposait pas de ses facultés mentales. En plus de cette peine de prison, l’homme devra verser une indemnité de 60.000 euros à son frère.

 

Source : RMC-BFMTV

Écrit par : Jérémy RIAUTET

Article précédent

FAITS DIVERS

FLASH INFO – Une policière grièvement blessé suite à une attaque au couteau !

Suivez le direct avec F. HITS 13h45 : L'individu est interpellé. 13h07 : Le GIGN de Nantes actuellement sur place 13h07 : Le suspect se serait emparé de l'arme de service de la policière ! La policière, touchée aux membres inférieurs, est en vie mais grièvement blessée. Le suspect, qui a pris la fuite, est activement recherché. Une policière de la police municipale de la Chapelle sur Erdre (Loire Atlantique) à été victime d'une attaque au couteau. La policière actuellement […]

today28 mai 2021 17

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs marqués d’un * sont obligatoires

0%